Utilisateurs des données Mouvements de Terrain et Cavités, votre avis nous intéresse !

Prairie après un mouvement de terrain

Les mouvements de terrain sont des phénomènes naturels d’origines très diverses. Il en survient chaque année en France, d'importance et de type très divers (glissements de terrain, éboulements, effondrements, coulées de boue...).

Les mouvements de terrain présentent parfois un danger pour la vie des personnes et les dommages qu'ils occasionnent peuvent avoir des conséquences socio-économiques considérables.

La nature des mécanismes des phénomènes à étudier, leur diversité, leur dispersion dans l'espace et dans le temps, les conditions de leur occurrence forment un ensemble de facteurs qui rendent complexe une analyse dans sa globalité.

Les différents types de mouvements de terrain

Les mouvements de terrain recouvrent des formes très diverses. Selon la vitesse de déplacement, deux ensembles de mouvements de terrain peuvent être distingués :

  • les mouvements lents, qui entraînent une déformation progressive des terrains, pas toujours perceptible par l’humain. Ils regroupent principalement les affaissements, les tassements, les glissements, le retrait-gonflement ;
  • les mouvements rapides, qui surviennent de manière brutale et soudaine. Ils regroupent les effondrements, les chutes de pierres et de blocs, les éboulements et les coulées boueuses.

 

Les glissements de terrain

Un glissement de terrain est un déplacement généralement lent (de quelques millimètres par an à quelques mètres par jour) d'une masse de terrain sur une pente.

Glissement de St Geniez-de-Bertrand (Aveyron, Midi-Pyrénées, avril 2009) © BRGM - I. Bouroullec

 

Les éboulements et chutes de blocs

Les éboulements et chutes de blocs sont des mouvements de terrain rapides résultant de l'action de la pesanteur sur des éléments rocheux.

On distingue :

  • les chutes de pierres (volume inférieur à 1 dm3) ;
  • les chutes de blocs (volume supérieur à 1 dm3) ;
  • les éboulements (volume supérieur à 100 m3) ;
  • les écroulements en masse (volume pouvant atteindre plusieurs millions de m3).

Eboulement des orgues d’une coulée de basalte (Borne, Haute-Loire, 2007). © BRGM - F. Michel

 

Les coulées de boues

Les coulées de boues sont des mouvements rapides de matériaux sous forme plus ou moins fluide.

Coulée de boue à Vatagna (Jura, 2002). © BRGM - D. Moiriat

 

Les effondrements

Les effondrements sont des mouvements de terrain qui se produisent de façon plus ou moins brutale et résultent de la rupture du toit ou des appuis d'une cavité souterraine.

Fontis de 20 m de profondeur lié à un karst ayant provoqué l'effondrement d’un pavillon (Saint-Pryvé Saint-Mesmin, Loiret, 2010). © BRGM

 

Erosion de berges

L’érosion de berges est un arrachement des sols des berges d’un cours d’eau qui peut entraîner des glissements de terrain ou des éboulements.

Erosion des berges - Gorges de la Cèze (Occitanie, 2008). © Terra - L. Mignaux