Pour suivre au plus près vos réactions aux évolutions du site Géorisques, un baromètre annuel prend le pouls de vos usages et de votre satisfaction... Votre avis nous intéresse !

Photo prise après le séisme survenu aux Saintes, en Guadeloupe, fin 2004. La façade du club du 3e âge est complètement détruite.
BRGM

Risque naturel majeur potentiellement le plus meurtrier, les séismes sont des secousses du sol résultant de la libération brutale d’énergie le long d’une faille.

Que faire en cas de SÉISME ?

Le séisme est le risque naturel majeur potentiellement le plus meurtrier, tant par ses effets directs (chutes d’objets et effondrement de bâtiments) qu’indirects (mouvements de terrain, tsunami, etc.).

Voici les bons réflexes à avoir pour prévenir ce risque et y faire face.

L'affiche est découpée en trois grandes parties, listant les mesures à prendre pour se préparer au risque de séisme, puis la conduite à adopter dès l'annonce du séisme et pendant toute sa durée. Description détaillée ci-après.
Antoine Levesque, pour Citizen Press

En haut, une image introductive montrant des personnages s’éloignant de bâtiments en train de s’écrouler. Puis l’affiche est découpée en trois grandes parties, listant les mesures à adopter pour se préparer à la survenue d’un séisme, puis la conduite à tenir pendant les secousses et les bons réflexes à l’issue du tremblement de terre.

Les mesures à prendre en prévention d’un séisme :

  • repérer les endroits où se protéger, loin des fenêtres, sous un meuble solide ; 
  • fixer les appareils et meubles lourds, pour éviter qu’ils ne soient projetés ou renversés ;
  • préparer son kit d’urgence 72h avec les objets et articles essentiels ;
  • faire réaliser un diagnostic de vulnérabilité de son bâtiment.

Pendant les secousses, il faut : 

  • s’abriter près d’un mur, d’une structure porteuse ou sous des meubles solides ;
  • s’éloigner des fenêtres pour éviter les bris de verre ;
  • si on est en rez-de-chaussée ou à proximité d’une sortie, s’éloigner du bâtiment ;
  • ne pas rester près de lignes électriques ou d’ouvrages qui pourraient s’effondrer (ponts, corniches…) ;
  • si on est en voiture, ne pas en sortir et s’arrêter à distance des bâtiments ;
  • rester attentif : après une première secousse, il peut y avoir des répliques.

L’image qui accompagne cette liste montre une personne réfugiée sous son bureau, dans la position recommandée : d’une main, elle se tient à un pied de la table et de l’autre elle se protège la nuque. 

Le troisième volet de l’infographie détaille ce qu’il faut faire après les secousses :

  • sortir du bâtiment en empruntant les escaliers et s’éloigner de ce qui pourrait s’effondrer ;
  • s’éloigner des côtes et rejoindre les hauteurs : un séisme peut provoquer un tsunami ;
  • éviter de téléphoner afin de laisser les réseaux disponibles pour les secours ;
  • rester à l’écoute des consignes des autorités.

Enfin, un lien est donné pour en savoir plus : georisques.gouv.fr
 

N’hésitez pas à imprimer cette affiche et à la diffuser autour de vous.